Créer son LAN

La rénovation d’un appartement permet de mettre en oeuvre nos compétences dans de nombreux domaines. Électricité, plomberie, peinture, … tout cela ne s’improvise pas. En réalisant soit même les travaux, par rapport à l’effort fourni, on comprend mieux le prix de l’intervention d’un professionnel. En bon geek, il y a quand même un domaine où je devrais m’en sortir : le réseau informatique. 

L’idée est la suivante. Des prises téléphoniques sortent dans chaque pièce. Cela fait longtemps que je n’utilise plus de téléphone fixe. Je ne dois pas être le seul. En démontant ces prises, je m’aperçois que les câbles tirés portent 8 fils. Bingo ! Si les codes couleurs ne correspondent pas à ceux de câbles Ethernet, cela reste des câbles de cuivre. Le câble n’est pas blindé, mais n’habitant pas dans un four à micro-onde, cela devrait suffire. 

Si le câble entre dans le mur, il doit bien ressortir quelque part. Effectivement, au dessus de l’armoire électrique j’ai une armoire de communication. Enfin armoire, il s’agit d’un boîtier en plastique de 25 cm de côté et 9 cm de profondeur où arrivent antennes et câbles téléphoniques extérieurs. Le dispositif de terminaison intérieure (DTI) est présent. D’ailleurs, j’y ai branché en gigogne ma Box SFR. 

Mes câbles sont en sortie du DTI. Pour un réseau téléphonique, 2 fils par câbles sont utilisés. 2 fils de chaque câble sont donc reliés physiquement aux deux fils en sortie du DTI sur 2 plaques en métal dans leur fourreau de plastique orange et blanc.

Pourquoi passer en Ethernet (réseau informatique avec des câbles) plutôt qu’en Wifi ? Ping, débits, perturbations électromagnétiques, empreintes physiques, équipements, … les paramètres de ce débats sont nombreux. J’écrirai sûrement un article sur cette question. La vrai raison ici, c’est que les câbles courent physiquement dans mon appartement. Donc je n’ai pas de câbles à tirer, et c’est plus fiable que le Wifi. 

Allez, on déconnecte les câbles du fourreau orange, avec une pince coupante. Et pour chaque câble, je sertis une prise RJ45. Chaque contact de la prise voit arriver un fil du câble. Le câblage doit être ‘droit’. Je note l’ordre des fils en fonction de leur couleur. 1/gris , 2/blanc, 3/rose, 4/orange, 5/jaune, 6/bleu, 7/violet, 8/marron. Les fils sont entortillés (torsadés) par paire. 1 avec 2, 4 avec 5, 7 avec 8 et 3 avec 6. 

Curiosité du domaine, pourquoi un câblage ‘droit’ voit-il un décalage au niveau de la deuxième paire (3 et 6) ? Cette question restera sans réponse dans cet article. Il existe aussi un câblage dit ‘croisé’ mais qui n’est plus utilisé de nos jours. Bref, mon câblage ressemble presque à un arc-en-ciel. Un coup de pince et le câble est prêt. Je le connecte à un mini-routeur alimenté par un port USB de ma Box internet. Je relie aussi ma Box au routeur. 

De l’autre côté, je remplace les prises téléphoniques de chaque pièce par des prises RJ45. J’ai utilisé ici des prises Kalya RJ45 achetées chez Castorama. Le code couleur identifié précédemment est obligatoire. Surtout que ce type de prise ne respecte pas l’ordre de votre câblage et même si c’est écrit sur la prise, cela reste surprenant. Et tout fonctionne parfaitement. 

Je reconnais que je suis un peu plus qu’un amateur dans le domaine des réseaux informatiques. J’en ai le diplôme de technicien supérieur et j’ai organisé quelques LAN à l’époque où j’étais étudiant. Mettre en place des routeurs, tirer des câbles et sertir des prises, je connais. 

Si je suis lu par un administrateur réseaux, je devine ses inquiétudes devant tant de simplification de son domaine. Rassure-toi Maître des réseaux. Je vais mettre des liens Wikipedia qui prouve que même pour un banal câble, les déclinaisons sont impressionnantes et justifient ta compétence. Rassure-toi aussi Maître des courants faibles, je respecte la loi d’Ohm et ne ferai brûler aucun équipement, même en PoE.

Pour les non administrateurs réseaux, soit l’ensemble de mon lectorat, comme le plombier ou l’électricien, le technicien réseaux est un professionnel avec ses codes et ses conventions. S’il est moins connus que ces deux autres collègues, il reste très présent dans le monde professionnel et vous permet d’accéder à vos services préférés. 

Heureusement pour moi, j’ai de bons outils. La pince à sertir est indispensable. Le testeur de câble est plus que conseillé. Sans lui, impossible de savoir quels fils ont mal été connectés aux prises. Les avis négatifs sur des équipements réseaux dans les magasins de bricolages le sont souvent de personnes qui ne savent pas installer et tester le matériel qu’ils veulent monter.

Prochaine étape, passer de l’ADSL à la fibre optique, le jour où celle-ci arrivera dans mon immeuble. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s