Mon application – La plateforme

Voici bien l’une des étapes les plus compliquées lorsque l’on veut développer. Comment configurer sa plateforme de développement ? En effet, en plus des connaissances en programmation, il faut des connaissances sur le système sur lequel s’exécute nos outils de conception ?

Les bons outils font le bon informaticien. Vous trouverez toujours des anciens qui ne jurent que par le Notepad. Mais il serait dommage de se passer du travail des autres. Dans les outils gratuits, je vous conseille donc Visual Studio Code (VSC). Il s’agit de l’EDI (Environnement de développement intégré) de Microsoft qui est gratuit et multiplie les extensions utiles. 

Il existe bien d’autres outils. Nombreux développeurs web professionnels ne jurent que par PhpStorm. Il faut dire qu’il ne nécessite pas de configuration complexe pour commencer à développer une application et simplifie le travail du développeur (optimisation, factorisation du code, tests, intégration vers l’environnement de production, …). Mais il est payant. L’expérience que vous vous ferez avec un outil gratuit n’est cependant jamais perdue. 

L’EDI ne fait pas l’environnement de développement. Il faut qu’en même configurer les différents composants. J’espérais trouver un conteneur (Docker) qui posséde tous les éléments nécessaires au développement d’applications web. Mais les solutions proposées nécessitent de configurer d’autres composants techniques dont je ne vous ai jamais parlé. Je ferai bien de la virtualisation, mais même problème. Alors, réinventons un peu la roue. Désolé. Ce ne sera pas trop long. 

Je considère que vous partez d’un poste vierge sous Windows. Option débutant. La première étape est donc d’installer Visual Studio Code. Téléchargez et installez-le (Suivant x 5, Installer). En parallèle, depuis le Microsoft Store, installez ‘Ubuntu 20.04 LTS’. Il s’agit d’un Linux virtualisé pour Windows. Oui c’est possible de l’installer en un clic. Non, ce n’est pas compliqué, c’est plus performant et plus proche d’un environnement de production. Redémarrez votre ordinateur. 

Lancez VSC (cliquez sur le menu Démarrer et tapez ‘code’ puis Entrée). VSC démarre. Dans le cadre du bas, cliquez sur la boîte de choix où est inscrit ‘1: powershell’ et sélectionnez ‘Select Default Shell’. Une fenêtre s’ouvre. Sélectionnez l’option ‘WSL Bash’. Cliquer sur le menu ‘Terminal/New Terminal’. Linux est alors démarré et accessible en lignes de commandes. Ce sera notre plateforme de développement. Il faut maintenant installer les composants.

Pour cela, vous avez besoin de 2 lignes de commandes :

  • pour installer les composants et quelques utilitaires (traitement côté serveur, base de données, ..) :

sudo apt install sqlite mariadb-server apache2 php7.4 git composer 

  • pour installer les dépendances de ces composants :

sudo apt install zip unzip php-zip libapache2-mod-php php7.4-mysql php7.4-xml php7.4-curl php7.4-bz2 php7.4-mbstring php7.4-sqlite3 php7.4-intl

J’espère que vous n’avez pas oublié le mot de passe que vous avez donné lors de l’installation d’Ubuntu. Il ne reste plus qu’à installer Symfony, le framework technique qui permet de ne pas réinventer la roue. Exécutez la commande indiquée sur le site officiel de Symfony :

wget https://get.symfony.com/cli/installer -O - | bash 

Puis exécutez la dernière commande suggérez à la fin de l’installation de Symfony : sudo mv /home/pierre/.symfony/bin/symfony /usr/local/bin/symfony

Votre plateforme de développement est prête en 4 lignes de commande. Difficile de faire moins Vous voulez vérifier que tout fonctionne. Symfony propose de créer une application de démonstration. Il s’agit d’un gestionnaire de Blog. Avant cela, Symfony demande à ce que le logiciel de gestion des sources soit configuré :

git config --global user.email "you@example.com"

git config --global user.name "Your Name"

Pensez à changer les champs que j’ai mis en vert. 

Maintenant, vous pouvez créer ce projet de démonstration. Tapez la commande suivante : symfony new demo --demo

Lorsque le projet est créé, tapez la commande suivante : code .

VSC s’installe sur Linux. Quittez la précédente instance de VSC et ouvrez un Terminal sous la nouvelle instance. Positionnez vous sous le répertoire créé et relancez VSC : cd demo | code .

De nouveau, quittez la précédente instance de VSC et ouvrez un Terminal sous la nouvelle instance. L’arborescence présente dans la partie droite de VSC correspond au code exécuté par l’application. Lorsque nous créerons notre application, les étapes seront similaires, et le code déjà présent nous évitera de recréer des mécanismes déjà implémenté par d’autres développeurs.

Il ne reste plus qu’à tester ce projet de démonstration et ainsi valider que notre plateforme de développement est parfaitement fonctionnelle.Pour cela, il faut démarrer la partie serveur :

symfony server:start -d  

Puis sur un navigateur (Chrome, Edge, Internet Explorer, …), tapez l’URL indiquée et acceptez les alertes de sécurité :

http://127.0.0.1:8000

Et voilà ! Notre plateforme de développement est configurée. La démo fonctionne. Elle se présente en deux parties : l’une pour les créateurs de contenus et l’autre pour les consommateurs. Comme pour notre future application.

Avant que vous ne partiez, l’icône Extensions dans la zone à gauche de VSC permet d’ajouter des fonctionnalités à ce dernier. Je vous conseille les extensions suivantes : Emmet Live, PHP Extension Pack et SQLite. Elles nous simplifieront le travail. Maintenant que vous avez mon setup de développeur, il est temps de passer à la partie écriture de l’application. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s