Tout sur le QR code … ou presque

Maintenant que vous connaissez le zèbre, vous comprenez qu’il est bien pour tenir un inventaire. C’est pratique pour les entreprises et pour les comptables en manque d’organisation chez eux, mais cela reste limité. Imprimer un code sur une dimension, c’est loin d’être efficace. Tant de place perdue, en 1994, un japonais s’est dit qu’il fallait faire mieux : un code à barres (Cab) en 2 dimensions, le QR Code

Au lieu d’imprimer des traits, imprimons des carrés. Cela permettra de mieux remplir l’espace. L’idée était là. Restait à inventer un code pour stocker des informations.

Comment ça marche ?

Là où le Cab indique le début et la fin par 2 traits plus longs, le nouveau venu doit proposer un motif qui distingue les limites du code. Dessiner le périmètre de la zone ne devait pas être feng shui. Des ‘yeux’, carrés pleins encadrés, ont été ajoutés.

Des informations ‘méta’ sont dessinées autour des yeux pour indiquer comment lire le code QR. Les deux premiers carrés sous l’œil en haut à gauche indiquent le niveau de correction d’erreur. Un code QR, même dégradé, reste lisible. Il existe 4 (2^2) niveaux de corrections qui laisse le code lisible s’il est dégradé entre 7 % et 30 % suivant le choix. Il faudra un jour que je comprenne le fonctionnement de ces codes de correction. 

Les 3 carrés/points suivants permettent d’indiquer le schéma utilisé pour coder le reste du message. Je n’ai pas compris les autres carrés autour des yeux . Cela reste des données qui décrivent l’information ou qui double l’information précédente. Suivant la taille du code, d’autres éléments peuvent aussi être ajoutés pour orienter sa lecture.  

Ces éléments décrivent le code QR, reste à ajouter les informations. Et pour cela, le code est découpé en zones. Peut être est-ce dû à l’origine du créateur, les zones se parcourent soit du haut vers le bas, soit du bas vers le haut en partant de la droite. Chaque zone contient 8 carrés blanc ou noir, soit 8 bits, 1 octet. Le code est bien un code informatique. Une zone décrit une donnée ou une information de correction

Pour finir sur les informations techniques, les QR codes ont plusieurs tailles. Plus il y a de carrés présents par ligne et plus le code peut contenir d’informations. Il est possible de stocker jusqu’à 4000 caractères dans un code. Je pourrais y cacher un article. C’est mieux que les 8 chiffres du Cab. 

La partie technique est intéressante, mais à quoi servent les QR codes ? 

A sa création, le code servait à suivre les voitures dans les usines. Mais en le rendant libre d’utilisation, il a trouvé de nombreux autres usages. L’application la plus connue est d’indiquer un lien vers un site internet. Il est donc collé aux publicités pour renvoyer les gens vers le ‘plus d’informations’. 

Mais il existe bien d’autres usages. Vous en avez marre de répéter votre code wifi à vos invités. En scannant un QR code, tout sera configuré. Vous voulez échanger vos coordonnées, indiquer les informations sur un événement, rejoindre une conférence vidéo, scannez le code proposé par votre interlocuteur. De même, un code QR peut créer un message électronique, un SMS ou appeler un numéro de téléphone. Il est même possible de payer un service en scannant un code. 

Les possibilités sont nombreuses, on peut même indiquer où trouver des pokémons avec (géolocalisation). Je vous conseille quand même de vérifier l’origine du code avant de le scanner. Le site pourrait être vérolé ou le paiement exagéré. Il faudrait un guide des bonnes pratiques pour les utilisateurs de codes QR.

Et comment peut-on en profiter ?

Il a fallu attendre l’arrivée des téléphones intelligents pour que les codes QR soient utilisables au-delà du monde professionnel. En effet, il faut une caméra pour les lire et un processeur pour les décoder. C’est pour cela qu’ils se sont multipliés sur les abribus et dans plein d’autres lieux à partir de 2010.

Les applications qui lisent les QR code et réalisent les actions définies sont nombreuses. Mais je vous conseille de lire les avis ou de payer quelques euros pour avoir une bonne application. Les arnaques sont nombreuses. Un jour peut être Apple et Google intégreront nativement des lecteurs de codes QR.

Si vous voulez créer vos propres QR code, je vous conseille ce site. Les autres sites sont commerciaux se servent d’URL de redirection pour stocker les informations. A tout moment, ils peuvent invalider les codes que vous aurez imprimer. Business is business mais même dans un cadre professionnel, je préfère maîtriser mes informations. Il faudra que je crée mon site de génération de code QR, gratuit.  

Une dernière information. QR signifie Quick Response ou ‘réponse rapide’ en français. Pensez à scanner le QR Code de Cléa avant de rentrer dans le restaurant, le gouvernement compte sur vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s