Que les jeux commencent ! Le récit de l’élu

Et la palme du meilleur scénario de jeu vidéo revient à … Tetris. Bien sûr, je plaisante. Pourtant, le scénario est une composante essentielle des jeux vidéo depuis toujours. À l’époque où les graphismes se résumaient à un paquet de pixel, il fallait trouver un moyen d’impliquer émotionnellement le joueur. Pourquoi allait-il passer des heures sur un jeu qui se répète dans sa structure ?

Comme les jeux s’adressaient souvent à des enfants, l’histoire était généralement la même : le héros doit affronter le méchant pour que la paix règne dans le royaume. Pour cela, il devra affronter sbires du méchant et pourra être aidé. Les jeux de l’époque n’avait pas la place pour expliquer à l’écran cela. Le scénario était donc expliqué dans un manuel de quelques pages. 

Le scénario maintenait le joueur dans le jeu. Celui-ci voulait atteindre l’objectif ou au moins un objectif intermédiaire de l’histoire. Certains jeux n’ont pas besoin d’histoire. La motivation est alors de découvrir les scènes (stages) suivantes ou de faire le meilleur score. Sauf exception, ces jeux sont vite oubliés. Alors que l’ajout d’une intrigue assure une fidélité du joueur, si l’histoire est cohérente.

Ainsi tout type de jeu s’est vu associé à un scénario. Que ce soit un jeu de plateformes, un jeu de combat ou autre, la motivation de poursuivre l’aventure tenait dans ce schéma actantiel : héros, quête, objets, adjuvants, opposants, destinateur, destinataire. La formule marche tellement bien que même les jeux de réflexion font l’objet de mythologies.

Le récit initiatique reste le summum du scénario d’un jeu. On reprend le schéma classique en ajoutant une progression du héros. Si au début de l’aventure il est naïf et presque sans défense même face aux ennemis de base, la multiplication des lieux traversés des rencontres et des objets découverts vont lui apporter la force pour accomplir son destin. 

Le scénario introduit aussi de nouvelles mécaniques de jeu en parallèle de l’évolution du personnage principal. Ainsi, une combinaison de touches permettra de réaliser de nouvelles actions. Cela casse l’impression de répétitivité. Le joueur perçoit sa progression dans le jeu  et s’associe d’autant au héros. Il n’est pas nécessaire de briser le 4ème mur pour lui apprendre les nouvelles règles. 

Les jeux vidéo visent aujourd’hui aussi bien un public jeune qu’adulte. Pour ce dernier, le scénario devient d’autant plus important que le joueur peut se rabattre sur d’autres loisirs facilement. L’histoire introduit plus d’éléments, de retournements de situations, … Des thèmes matures peuvent aussi être abordés dans ces jeux. Mort, drogue, folie, prostitution, … ces thèmes donnent cette impression. Mais cela fait-il plus réfléchir le joueur ?

Je m’amuse parfois à résumer certaines histoires avec un point de vue d’adulte. Et le résultat est surprenant. Les jeux de rôle s’inspirent des récits de fantaisies ou de science-fiction suivant le schéma classique. Certains sortent du lot. Je ferai peut-être un article sur Pokémon. Les jeux de plateformes, eux, semblent souvent sortis de délire de drogués.

La star de Nintendo en est un exemple flagrant. Mais son concurrent au début des années 90 n’est pas mieux. L’histoire d’un hérisson bleu qui détruit des robots pour libérer ses amis enfermés par un méchant scientifique, j’aurais adoré assister à la réunion à l’origine de cette création. Une quête aux émeraudes et aux anneaux a été ajoutée pour faire courir le hérisson.

Niveau originalité, ce n’est rien par rapport au type qui a proposé d’utiliser une capsule de 7up comme héros d’un jeu vidéo. Je le soupçonne de ne pas boire que de l’eau. D’ailleurs ce génie proposera plus tard un jeu dont le héros est un ver de terre qui doit sauver la Terre. Ces jeux ont été des succès. Même en tirant au hasard les rôles du schéma actantiel, l’histoire reste nécessaire. 

Les jeux vidéo racontent des histoires, cherchent à faire passer des enseignements, des apprentissages. Le scénario porte cela. Il est aujourd’hui l’un des éléments de réussite d’un jeu, à condition que le reste suive. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s